Vous êtes ici : Accueil > Communiqués

Si vous avez plus de 11 salariés, vous devez identifier un référent harcèlement sexuel dans votre entreprise

31/01/2020

 

Afin de prévenir le harcèlement sexuel et de lutter contre les agissements sexistes au sein de l’entreprise, la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, dite loi Avenir professionnel, prévoit la désignation d’un référent harcèlement sexuel au niveau du Comité Social et Economique (CSE).

Il est obligatoire dans les entreprises, dès que l’effectif de 11 salariés est atteint. 

 

La formation du référent

Pour les entreprises de plus de 50 salariés, les membres titulaires du CSE bénéficient d’un stage de formation d’une durée de 3 à 5 jours  suivant les conditions prévues par l’article L2145-11.

Il existe une formation complémentaire d'une journée, spécifique au référent harcèlement sexuel. Cette dernière est proposée par l'AIRM.
 

Les objectifs de la formation

De manière générale, la formation vise à :

-> mieux comprendre le harcèlement et détecter les signes ;
-> connaître le cadre juridique et proposer des stratégies à l’entreprise vis-à-vis des actions à mener pour lutter contre le harcèlement sexuel ;
-> guider, informer et soutenir les salariés dans le cadre de la lutte contre le harcèlement sexuel et les comportements sexistes ;
-> adopter les bonnes attitudes requises pour le rôle de référent harcèlement CSE.

 

Si vous souhaitez former vos salariés avec l'AIRM, c'est possible :

-> prochaine date de formation CSE : 27 / 28 / 29 Avril

-> prochaine date de formation référent harcèlement sexuel : 11 février

Pour toute information à ce sujet, contactez Valérie Guerdin au 04 87 25 84 27 ou par email valerie.guerdin@siel-airm.com

Avec le soutien de
  • Région Rhônes-Alpes
  • Mairie de Jonage
  • CCEL
  • Grand Lyon
  • ADEME
  • SERL
  • Ville de Meyzieu
Nos partenaires
  • Securitas
  • Rhonis
  • SLR
  • TARVEL
  • Develay
  • SERPOL